Les Amis de la Basilique Cathédrale Saint-Denis - ABCSD
Les Amis de la Basilique Cathédrale Saint-Denis - ABCSD

              Bas-relief (1833) de François Debret

Restauration et réinstallation  

«UNE SECONDE VIE POUR LE BAS-RELIEF (1833) DE FRANCOIS DEBRET »

 

Nous avons le projet de restaurer et de réinstaller le bas-relief de François Debret dans une des chapelles nord de la Basilique avec la création d’un tabernacle, souhaité par l’Evêque du diocèse de Saint-Denis, cet ensemble répondra pleinement aux recommandations de Vatican II qui demande de placer la réserve eucharistique dans un lieu très noble, insigne, bien visible, bien décoré adapté à l'adoration et à la prière personnelle des fidèles.

Cette nouvelle vie pour ce bas-relief avec ses huit scènes de la vie de la Vierge Marie, recevra en son centre le tabernacle où la Sainte Eucharistie, présence du Christ, né de la vierge Marie, trouvera pleinement sa place dans la Basilique.

 

 

 

Devant du bas-relief (1833) de François Debret


La basilique de Saint-Denis fit l’objet, au XIXe siècle, de deux grandes campagnes de restauration, sous la direction

des architectes François Debret (1814-1846) et Eugène Viollet-le-Duc (1847-1879).


Le devant d’autel en pierre, orné de médaillons sculptés, peints et dorés meublait la chapelle axiale du chevet ; il fut réalisé en 1833 par le sculpteur Sylvestre-Joseph Brun. C’est ce dernier choisi par Debret qui restaura les trois portails de la façade.

 

Ce devant d’autel remployait en son centre une mosaïque du XIIe siècle entourée de huit scènes de la vie de la Vierge.

L’autel  entreposé  depuis  des  lustres  dans  le dépôt lapidaire de la basilique, demeure un des  rares  témoins des  nombreux aménagements  cultuels de François Debret.

 

 

 

 

 

 

 

Selon  le  projet  de  l’architecte  en chef des Monuments historiques, validé par la DRAC d’Île-de-France,

il  est  envisagé  de  remployer  le  devant  d’autel

de  François  Debret dans une des chapelles nord.

Projet de restauration avec le médaillon central .

Il sera présenté sur un soubassement mouluré en pierre. Sa polychromie et sa dorure seront restaurées 

et complétées à partir des traces subsistantes.

Un tabernacle sera aménagé à l’emplacement de la mosaïque, déposée en 1957. Sa réalisation est confiée à Robert Goossens. Orfèvre de renommée internationale, il fut l'artisan de la collection de bijoux de Gabrielle Chanel de 1953.

Les ateliers de la Maison Goossens furent longtemps situés rue du Landy à Saint-Denis.


Les artisans de Robert Goossens exécuteront la commande en laiton martelé et poinçonné enrichi d’un cabochon

en cristal de roche.   www.lesparuriers.com

 

 

Ce projet de l'association ABCSD souhaité par l'Evêque de Saint-Denis est également soutenu par

La Fondation du Patrimoine qui a lancé une souscription sur son site internet : 

www.fondation-patrimoine.org/37275

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ABCSD Les Amis de la Basilique Saint-Denis